jeudi 7 juillet 2016

Halte aux mensonges, sortons les manipulateurs



Les politiques du « Système » ne cessent de mentir, s’ils disent la vérité, ils sont menacés d’exclusion. Les autres, dans la loi Sapin 2, mettent officiellement à l’index les complotistes, pudiquement appelés « lanceurs d’alerte » dans le texte. Ce sont des propagateurs de contre-vérité, la seule vérité  est celle des politiques et des médias passés maîtres dans l’art de l’enfumage. Le Brexit a donné lieu à un florilège de contre-vérités et de mensonges éhontés. La sortie de l’UE est une catastrophe civilisationnelle, le Royaume-Uni va sombrer dans un cauchemar économique, et bancaire avec la dévaluation de la livre, la dégringolade de la City, la baisse du pouvoir d’achat, la déroute immobilière, la fuite des entreprises. On en rajoute en disant que la sortie c’est le black-out, on ne se cause plus ou alors pour tuer définitivement le Royaume-Uni, on va le faire cracher au bassinet, on va l’éponger, etc. etc.

Tous ces balivernes, mensonges et enfumages ne sont fondés sur rien pour la bonne raison que personne ne peut prédire une catastrophe alors que des pays comme la Norvège, la Suisse et l’Islande se portent fort bien en dehors de l’UE. Il sont même les pays devant ceux de l’UE en PIB/Habitant et en Dette/PIB. L’argument comme quoi la Norvège est un mauvais exemple parce qu’ils payent une contribution à l’UE pour pouvoir y exporter est navrant de bêtise et de mauvaise foi. Cela implique de fait que les Norvégiens sont des idiots et auraient mieux fait de rentrer dans l’UE. Les Britanniques ont aussi choisi la mauvaise voie en refusant l’euro… c’est pourquoi ils veulent sortir de l’UE, on est en plein délire. Si l’on évoque la Suisse, on entend dire faiblement que c’est plus compliqué à expliquer. Je suis sûr que si l’on évoque l’Islande, on dira que c’est un petit pays et que ce n’est pas transposable, comme le Luxembourg qui se gave de sa participation à l’UE en garantissant un paradis fiscal. On a attaqué la Suisse hors UE, on prend plus que des gants avec le Luxembourg dans l’UE et dans la zone euro de plus. 

Les médias se précipitent immédiatement sur une baisse des prix de l’immobilier londonien pour annoncer un catastrophe imminente, comme aux Etats-Unis en 2008. On ne prend pas le temps de respirer, il faut sonner la charge contre le Royaume-Uni, le message est passé dans toute l’UE. On n’hésite pas à attirer de suite les entreprises hors du Royaume, à pousser les bourses européennes, l’Ile-de-France, la maire de Paris n’ont qu’un slogan « A la curée, la bête est blessée, achevons-là ». Pourtant chacun sait qu’un Royaume-Uni moribond gangrènerait le reste de l’Europe. Cette empathie fait plaisir à voir et on comprend mieux que le chacun pour soi est le maître-mot d’une Union européenne qui se voulait solidaire. La gestion des flux migratoires est venue apporter la cinglante réponse à une union de façade.

Mais il faut que les citoyens avertis, ceux qui ne prennent que les faits, les mettent même en doute et ne prennent aucun compte des messages des médias du système, donc 90%, et cherchent à recouper ailleurs les informations. Il faut qu’ils oublient de se focaliser sur le court-terme pour regarder devant eux, c’est-à-dire plus loin que les politiques du Système, c’est-à-dire des Socialistes non frondeurs aux Républicains, qui n’œuvrent que pour leur réélection. Tous pratiquent le mensonge et l’enfumage à grande échelle et n’ont pas d’autre vision de l’avenir que de suivre les Maîtres de l’Univers et leurs suppôts, UE, BCE, FMI, Fed, BRI, BM. Tous les chefs de gouvernements occidentaux ou presque sont adoubés par les instances mondialistes. Le Système est pourri jusqu’à l’os. On vient d’apprendre que le FBI renonce à attaquer Hillary Clinton, pour ces actes de trahison du peuple au sujet de l’Irak, du soulèvement de l’opposition syrienne, de création, d’armement et de formation de Daech, etc. Le vent du boulet passera à côté pour lui permettre de prendre les rênes des Etats-Unis avec l’argent des Maîtres de l’Univers pour sa campagne. Elle pourra continuer à tromper son peuple. 

Ajouter une légende
Les mensonges sont répétés tellement de fois qu’ils deviennent des vérités. J’ai signalé dans un précédent article la manipulation des chiffres pour la baisse de la livre consécutive au Brexit. Si la livre a baissé brusquement par rapport au dollar, ce qui est un fait, la baisse s’inscrit dans une baisse enclenchée fin août 2015 où la livre était au plus haut. Vous n’avez qu’à regarder les deux graphiques pour constater visuellement et numériquement que la baisse d’août 2015 à février 2016 est plus importante que la suivante jusqu’à aujourd’hui 07/07/16 incluant le Brexit. On nous serine une baisse de 15% de la livre depuis le 23 juin 2016, les vrais chiffres sont -13,5% par rapport au dollar et -11,1% par rapport à l’euro. D’ailleurs la livre semble avoir atteint son point bas et commence à remonter. Donc comme on le voit sur le graphique la baisse depuis le 24 février 2016 est respectivement de -6,4% et -7,9% par rapport au dollar et à l’euro, car la livre avait repris 3,6% à l’euro. Imputer la baisse uniquement au Brexit est une manipulation des chiffres et un constat beaucoup trop précipité. Il faut laisser le temps pour que la livre retrouve son point d’équilibre. Mais c’est ainsi que le Système de la pensée unique argumente avec la complicité des médias qui sont coupables d’informations volontairement biaisées ou d’incompétence.

Il ne faut attendre aucune inflexion de la politique intérieure et extérieure française avec les candidats du Système, ceux qui ont été à la manœuvre depuis plus de quarante ans. Cette page de l’histoire n’a vu que le déclin de notre pays, la perte de son identité, le remplacement de sa population par une autre civilisation, la guerre comme perspective derrière les Etats-Unis, eux-mêmes en guerre depuis plus de deux siècles, la mort que nous répandons dans le monde et qui finit par tuer les innocents dans notre pays, le double-jeu de nos politiques intérieures et extérieures où le socialisme se pare d’un libéralisme décomplexé que ne renient pas les libéraux de souche et où les actions extérieures sont à l’opposé des discours qui les accompagnent, la restriction de la liberté et l’éradication en cours de la démocratie. Il ne faut rien attendre de ceux qui prônent le vivre ensemble et qui stigmatisent les vieux britanniques assez séniles pour avoir voté le Brexit. Ils se gardent bien de dire que les jeunes ont beaucoup moins voté, que leur vote a donc peu compté finalement, et que les anciens sont beaucoup plus suspects dans les discours bourrés de promesses qu’ils ont vu s’envoler toute leur vie. 




Un grand coup de balai à l’islandaise, une révolution des casseroles s’impose. Il faut balayer les anciens politiques, et les jeunes arrivistes qui n’ont que le sens de leur carrière. Il faut diminuer l’audimat politique des médias du Système, remettre la Banque de France en gardienne de la monnaie, sortir de l’UE antidémocratique et rétablir une démocratie participative. On ne fait pas du neuf avec du vieux, surtout quand il est pourri. C’est aux anciens militaires et à la société civile de prendre ses responsabilités, avec les politiques qui rejettent le Système. Le repli sur nous-même ce n’est pas le retour de la souveraineté, mais la perte de la liberté de penser et le fait de devoir se confier au parti de l’étranger et aux puissances de l’argent. 

Halte aux mensonges, sortons les manipulateurs, 

Qui ont soumis la France à la dépendance

En laissant notre richesse s’évanouir 

Et la dette s’alourdir pour exister.

Honte aux vendeurs de mirage, 

Il faut chasser les traîtres !

Claude Trouvé
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon