mardi 9 septembre 2014

Les mensonges qui mènent le monde !



Nous vivons une période où le mensonge politique est roi. La France est en est un bon exemple mais elle n’est pas la seule. La désaffection de plus en plus grande des français pour le monde politique en est le résultat. On nous ment par affirmations gratuites à but électoraliste qui sont soit non conformes à la réalité soit parfaitement illusoires soit on nous ment encore par omission pure et simple pour cacher la vérité. Il est vrai que le travail du politique est devenu difficile pour deux raisons. La première est que la confiance dont bénéficie une nouvelle majorité ne peut s’appuyer sur des résultats tangibles. La seconde est qu’avec le développement d’internet et des réseaux sociaux, ces résultats sont connus et commentés. 

Il ne reste que deux possibilités pour s’attirer la confiance du peuple, c’est la mainmise sur les médias et les mensonges, les premiers devant s’ingénier à faire passer les seconds. Ils sont payés pour le faire puisque les journaux n’existent qu’à travers les subventions et leurs propriétaires font partie de la classe des riches qui influencent l’électorat pour l’accession des politiques au pouvoir et leur inculqueront les décisions à prendre par la suite. Pour ce qui est des journalistes on leur maintient un régime fiscal privilégié qui les incite à ne pas être très contestataires, juste un peu pour qu’ils donnent le sentiment d’impartialité. 

Le mensonge de Hollande à Valérie Trierweiler n’est que la traduction privée d’un comportement politique normal d’un Président éminemment « normal ». Mais le mensonge utilisé sans vergogne par le candidat à la Présidence, mensonge qui a trompé son électorat jusque dans les rangs communistes, ne fait venir aucun rouge aux joues de son auteur. Quand Jérôme Cahuzac ment les yeux dans les yeux aux députés, il ne fait que continuer la triche normale parsemant son existence. Quand Michel Sapin affirme pendant deux ans que l’embellie du chômage arrive parce que son Président veut illusionner le peuple, il ne s’agit que du comportement normal d’un politique qui ne doit distribuer que de bonnes nouvelles.


Quand un Secrétaire d’État pourfend l’évasion fiscale mais omet de payer ses impôts, c’est le mensonge élevé en comportement normal de tout politique. Quand Manuel Valls prétend poursuivre la seule politique valable et qu’il a approuvé la précédente, c’est le mensonge par omission que l’on amène au rang de manipulation. Quand on décide d’aller aider les Kurdes contre les combattants de l’État islamique que l’on a contribué à armer, on se garde bien de le dire. Mensonge, manipulation de l’opinion sont utilisés pour justifier l’un et l’autre au nom du « libre choix des peuples de disposer d’eux-mêmes », non ? 

Quand on déclenche une manifestation monstre de protestation pour le mariage pour tous, dans une période où les mensonges sur le chômage sentent un peu le roussi, et pour une minorité de minorité, on ment au peuple, on le manipule, on détourne son attention. On peut ainsi montrer que l’on fait quelque chose, qui ne coûte rien et qui peut rapporter sur le plan électoral. 

Quand on revient de Bruxelles toujours en vainqueur, alors que l’on a dû se plier aux injonctions bruxelloises à la sauce allemande, on pratique le mensonge de camouflage. Il ne faut pas irriter notre voisine et bomber le torse d’un conquérant au retour au bercail. Il ne vient pas à l’esprit de dire la vérité, la France est devenue esclave et se fait entendre à la marge sur des arguments de survie. On préfère le mensonge au courage de résister. Sans doute ont-ils sur leur table de chevet « L'art du mensonge en politique de Jonathan Swift ». Nous ne sommes pas les seuls à pratiquer le mensonge politique, les États-Unis sont passés maîtres dans cet exercice mais j’aurai l’occasion d’en reparler. 

La confiance de l’opinion se détruit par le mensonge 

Mais sa pratique continuelle ne fait que traduire 

L’incompétence, la couardise, la vanité 

D’un monde politique sclérosé ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon