lundi 21 mars 2016

La France que Jeanne nous a aidés à construire



Jeanne d’Arc n’appartient pas au FN mais à la France et nous devrions fêter le 30 mai 1431 où elle mourut sur le bûcher édifié sur la place du marché de Rouen. Elle n’est pas qu’une figurine de nos livres d’histoire, ni un beau conte pour faire pleurer les enfants, elle symbolise l’esprit de résistance, le symbole d’une France en construction. Mais elle est aussi le symbole de la femme qui ne renonce jamais, qui soutient ses fils soldats, ses ouvriers en lutte, ses agriculteurs en colère, et ses résistants qu’elle renseigne et alimente. Elle fait signe aux femmes qu’elles peuvent se prendre en charge et s’imposer aux hommes parce que la volonté peut dépasser l’obstacle du sexe. Jeanne est morte mais elle a reconquis des territoires et donné un visage et une âme à la France. C’est cette âme que, de nos jours, on cherche à s’emparer et à détruire les traces de son existence comme les anglais ont voulu effacer toute trace de celle qui les avait défiés par peur que quelque relique devienne un symbole qui rende la France plus forte.

Il ne restait plus rien de Jeanne… sauf un anneau que l’Évêque Cauchon lui avait retiré avant sa mort, maigre relique mais qui portait témoignage de la victoire sur les français envoûtés par cette sorcière. Philippe De Villiers et son Puy du Fou, auxquels se sont joints quelques généreux donateurs, se sont portés acquéreur de cet anneau dans des enchères à Londres et l’ont ramené en France. Le 20 mars 2016 cet anneau a été exposé devant plus de 5.000 personnes venues de leur propre gré au Puy du Fou. C’est ce spectacle gratuit et d’évocation de l’épopée de Jeanne qui a enchanté la foule. La plus grande partie d’une promotion de Saint-Cyrien est venue défiler et chanter de leur plein gré en présence de leur général. La musique militaire de Rennes, du Centre-Ouest, est venue jouer  la Marseillaise et l’air joué lors de l’entrée victorieuse de Jeanne à Orléans. Les habitants du Puy-du-Fou ont défilé dans les armures de ce temps à cheval et avec les étendards sous un soleil radieux. Un sentiment de fierté a envahi nos cœurs devant cet hommage spontané à la plus grande femme-soldat de notre histoire. 

Un détail croustillant a été révélé par Philippe De Villiers qui fera réfléchir, entre autres, ceux qui mettent en doute l’authenticité de l’anneau acheté 376.000 euros aux anglais. Le 19 mai, il a reçu une missive du gouvernement anglais lui imposant la restitution de l’anneau qui fait partie du patrimoine culturel anglais ! Autrement dit celui-ci fait savoir qu’il n’a pas autorisé la sortie de son territoire. La vente était publique et les douanes anglaises n’ont pas été actionnées pour empêcher la sortie. L’affaire n’est donc pas terminée mais la loi européenne n’impose ces formalités que pour des objets ayant valeur symbolique quittant l’UE. Pour une fois que l’UE sert à quelque chose, Philippe va enfin être ravi de s’en servir pour débouter les anglais comme Jeanne les a boutés d’une partie de la France.

Après nos repentances à répétition à Alger et dans nos territoires coloniaux d’Afrique, la commémoration de nos morts en Algérie hier mais aussi de notre défaite, politique et on militaire, avec l’humiliation d’un million de français et de harkis, Jeanne nous a fait aujourd’hui relever la tête dans un petit coin de Vendée qui garde dans son cœur l’esprit de résistance des chouans. Son cri était : "Non la France ne peut pas mourir", elle doit  faire front. Il suffit qu’un roi pleutre laisse faire une femme décidée pour que la victoire change de camp. Jeanne a donné sa vie mais la France n’a pas sauvé la sienne. Le Royaume de France n’a pas trouvé les 10.000 écus pour payer la rançon. Alors la France d’aujourd’hui a pu se racheter de tant de lâcheté. Puisse la France cesser de se vassaliser et commencer à croire en elle-même avec en tête ces simples mots : « Aides-toi, le ciel t’aidera ! » 

Un peuple fier ne cède pas à la fatalité

Un peuple fier ne cède pas sa liberté 

Un peuple fier ne cède pas à la peur

Il se bat pour retrouver le meilleur 

De toute son âme de nation

Celle qui persiste dans 

Le don de son sang ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon