jeudi 10 décembre 2015

Voterez-vous encore pour les nuls et les compromis ?



Un choix quadripartite est proposé à la majorité des électeurs pour ce deuxième tour des régionales. Le parti de l’abstentionnisme sera privilégié par près de la moitié d’entre eux. Il concernera ceux qui sont déçus par les deux partis de gouvernement qui se sont succédé et qui ne veulent pas voter FN, soit ceux pour qui les stigmates du FN du père Le Pen ne sont pas oubliés, soit parce qu’ils sont sensibles au matraquage de catastrophisme des partis du Système. J’écoutais ce matin une journaliste qui s’évertuait à prouver que le FN et le souverainisme faisait partie également du système. Ce discours est particulièrement pervers. Le système dont il est question est le système démocratique qui permet d’avoir accès aux médias télévisuels et radiophoniques dans une proportion respectant leur impact sur l’électeur. Oui les quotas de temps sont conformes aux directives du CSA. Mais l’utilisation du mot système tend à mélanger les quotas de temps avec le Système du Nouvel Ordre Mondial auquel les deux partis de gouvernement ont souscrit, le camp de l’oligarchie ploutocratique tournée vers les Etats-Unis et aux mains du 1% des plus riches. Cette pyramide qui passe par les politiques français, Bruxelles avec ses commissaires et députés aux mains des lobbies qui tournent autour, et va jusqu’aux grands banquiers et aux plus grandes puissances privées mondiales.

Non, le FN ne fait pas partie du Système et avec lui plusieurs petits partis souverainistes ainsi que des voix de gauche qui en rejettent la dépendance. Le choix du votant, en dehors du bulletin blanc qui n’est qu’un abstentionnisme masqué au public et à son environnement, est donc apparemment tripartite. Pour les autres forces il faut pourtant constater qu’il n’est en fait plus que bipartite. Pour ceux qui n’ont pas voté FN au premier tour, la question est : « Vais-je ou non voter pour le diable ? » ou « Vais-je ou non sauter le pas ? ». Il faut d’abord avoir répondu non pour retrouver son parti habituel dans le Système, on vote alors UMPS, puisque ces deux partis font des politiques qui obéissent aux mêmes donneurs d’ordre. Mais avant de faire ce geste qui va redonner du souffle au Système, celui-ci mérite-t-il d’être reconduit ? Les hommes qui dirigent ces partis sont-ils des gens propres et efficaces ? Certes un certain nombre d’entre eux n’ont pas eu affaire à la justice mais il y a un bon nombre qui ont sombré dans des actes délictueux ou amorales pas toujours condamnés. Ils se trouvent dans les deux camps traditionnels et nous continuons à voir certains d’entre eux continuer à diriger la politique du gouvernement au plus haut niveau. Avec les affaires qui tournent autour de Sarkozy on retrouve un paysage identique que l’affaire Tapie illustre bien avec une justice de magistrats, nommés par le gouvernement qui doit juger des juges compromis du plus haut niveau, des avocats renommés et des personnalités politiques du Système comme Christine Lagarde. Que pouvons-nous espérer de la justice dans ce cas de figure ? Des jugements et des dé-jugements dans la plus pure cacophonie judiciaire dont la vérité ne sortira jamais. 

Peut-on encore, si l’on veut encore croire en des politiques d’abord soucieux du bien commun, mettre un bulletin dans l’urne pour ces partis où la compromission, le mensonge, le copinage, les actes illégaux ou délictueux deviennent une espèce de normalité inhérente à la politique ? La France est au 26ème rang international pour la corruption, entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, avec qui nous frayons sans vergogne. Pour voter pour eux il faut alors se bander les yeux ou rêver qu’un monde meilleur apparaîtra de lui-même dans les mois et les années à venir… Le doux rêve de l’idéaliste qui pense que les voies d’eau d’un bateau qui coule se bouchent toutes seules. Peut-on encore voter pour une bande de copains-coquins qui frayent avec les lobbies pour payer leurs campagnes électorales, truquent les marchés publics, sans pour autant juguler le chômage, empêcher les petits agriculteurs de se suicider, augmenter les salaires, débloquer les retraites, assurer la sécurité contre la délinquance, éviter les attaques terroristes. Ces deux partis jouent l’alternance des profits personnels, des planques dans la Haute Administration ou dans les postes en or à Bruxelles (Moscovici, le plus mauvais ministre des finances depuis longtemps) ou au FMI (Christine Lagarde à 31.700€ par mois).

Peut-on admettre que la France soit gouvernée par des collaborateurs du Système qui est géré par un complexe militaro-industriel et bancaire anglo-saxon où se retrouvent juifs et francs-maçons qui imposent l’hégémonie américaine sur le monde occidental et celui du pétrole au Moyen-Orient et en Afrique ? Peut-on admettre d’être dirigés par des « collabos » ? Souvenez-vous de la stigmatisation du parti communiste, accusé d’être le parti de l’étranger ? Cela ne vous fait rien aujourd’hui de voter pour des partis qui ont troqué la collaboration avec l’URSS pour celle d’outre-Atlantique ? Pouvez-vous réellement penser que les États-Unis, qui nous envoient guerroyer avec eux avec un droit d’ingérence autoproclamé et qui vont finir de nous engluer dans un traité transatlantique de libre-échange nous imposant des normes américaines et un tribunal privé pouvant accuser les États, sont là pour s’inquiéter de votre bonheur en terme seulement de revenus, d’emploi et de prestations sociales ? Pensez-vous que l’Union Européenne et l’euro ont fait progresser votre pays vers la richesse et une aura plus grande dans le monde ? 

Pensez-vous que les incantations sur le catastrophisme de la sortie de l’euro ont pu être débattues dans un débat national où s’affronteraient politiques et économistes europhiles et europhobes. Pensez-vous que les incantations sur le catastrophisme sur le réchauffement climatique ait donné lieu à un débat sérieux entre les climato-sceptiques et les autres ? Pensez-vous que la liberté d’expression et de débat est un credo de démocratie encore observé ? La vérité est assénée et ne nécessite plus de débat contradictoire quand elle vient d’en haut, du Nouvel Ordre Mondial ou de Bruxelles, ce qui revient au même. L’OMS, sous influence directe des plus grands laboratoires pharmaceutiques, et le Giec, sous l’influence directe des lobbies, ont dit la Vérité et elle s’impose à vous par décision politique et pression médiatique. Tout remonte à un sommet nébuleux que l’on vous cache, un sommet qui a ses réunions aux décisions secrètes, Bilderberg, Trilatérale, où à grand spectacle à Davos. Tout ce beau monde nous manipule et la morale publique n’a pas de place dans leurs décisions. Seuls le pouvoir et l’argent comptent.

Alors dites NON, comme vous l’entendez, mais dites non à la collaboration d’une Cabale vampire, prête à vous sucer jusqu’au sang, à vous infliger un travail de bagnard et à vous supprimer si vous devenez des bouches inutiles. C’est cela qui est derrière cette bataille de partis ou deux copains-coquins veulent faire taire un troisième qui leur ferait perdre leur fromage. Ce dernier est-il mieux ou pire ? Tout est mis en œuvre pour que nous ne le sachiez jamais ! Pensez seulement qu’un pouvoir sans partage ne sert jamais le peuple avant lui, car les deux partis de gouvernements actuel et passé, ne font que ce qu’a fait Poutine avec Medvedev en Russie, ils se repassent le sceptre. C’est cela que nous avons voté depuis quarante ans et nous nous permettons de fustiger le régime russe, aveugles que nous sommes ! Le rejet et la dissidence sont en marche. Ils déchirent le nuage de fumée mais le Système livrera une bataille sans merci. Les politiques, les médias et les lobbies tiennent solidement les rênes mais souvenez-vous dans une démocratie, le peuple est souverain. Avant que cette démocratie nous échappe totalement, il ne tient donc qu’à nous d’avoir du courage et de la lucidité… ou alors nous préférons ne pas voir une dictature qui se cache pour des intérêts qui ne sont pas les nôtres, prêts à reprendre une nouvelle dose de soporifique et à se préparer à lui remettre le couvert. 

Il est difficile d’ouvrir les yeux quand on sort du rêve

La lumière nous aveugle et on repart pour un tour. 

Mais il est temps de se secouer et de se lever

Pour dire NON à la dictature cachée 

De nos « collabos » ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon