mercredi 31 décembre 2014

Bilan 2014 : mensonges, désinformation et bêtise



Voilà l’année 2014 se termine et nous nous remémorons les vœux du 1er janvier de la même année. Tout devait aller mieux selon le Président de la République. Le Pacte de Responsabilité et les frémissements de l’économie devaient nous faire entrevoir la sortie de crise, la croissance et la fameuse inversion de la courbe du chômage. C’était aussi le progrès social avec ce nouveau contrat pénibilité dont la pénibilité s’avère être d’abord celle des patrons entraînés dans une évaluation, une comptabilité complexe sujette à toutes les contestations. Un exemple mérite d’être cité. Seront inclus dans le contrat les travaux effectués par les salariés effectuant un travail avec le dos penché à 30° ou plus. À 29° ce n’est pas pris en compte… Il convient donc de munir tous les patrons de PME d’un rapporteur d’angle. Au fait combien de temps doit-on être dans cette position ? Dix minutes ou une journée ?

Je ne voulais pas terminer l’année sur une note pessimiste. Vous voyez, grâce à ce contrat, on va pouvoir embaucher de nouveaux salariés munis des ustensiles adéquats et de tablettes numériques pour tenir à jour ce compte et organiser des réunions contradictoires avec les impétrants. Ce sera peut-être là que se trouve la solution de l’inversion de la courbe du chômage. Ainsi plus on crée de lois complexes, difficilement applicables pour un résultat contestable, plus les particuliers et les entreprises se perdent dans le dédale de  leur application, plus on génère d’avocats d’affaires, de conseillers fiscaux, de conseillers financiers, de spécialistes du droit du travail, de salariés pour fournir à ces derniers les informations nécessaires et de fonctionnaires pour contrôler un monde de plus en plus vaste de complications et de contournements des lois. 

Le choc de simplification, qui succède à plusieurs autres chocs déjà administrés sans parler de l’électrochoc sur les tarifs du gaz et de l’électricité, permet donc, par un petit allègement administratif, de dégager beaucoup de temps des employeurs pour toutes les complications que l’on ajoute. On travaille dur dans ce gouvernement sur la compétitivité administrative laissant aux entreprises la compétitivité tout court. Cela va sans nul doute se traduire par un gain de croissance de l’administration et des travaux administratifs des entreprises. On peut espérer ainsi que 2015 verra enfin cette croissance faire baisser le chômage. 

Le choc sur les loyers a déjà fait son œuvre. Les propriétaires hésitent à louer et les constructions neuves en chantier ne cessent de baisser. Les sans-abris se multiplient mais on en accueille toujours plus avec l’Europe de l’Est, entre autres, car l’Etat peut compter sur les associations pour les prendre en charge. C’est ce que l’Etat appelle s’occuper du problème sous prétexte que seules celles-ci peuvent faire un travail « cousu main de terrain ». Qui fournit l’argent nécessaire à ces associations ? A quoi servent nos impôts qui augmentent au rythme du nombre de sans-abris ? Servent-ils à nos expéditions punitives africaines ou irakiennes où l’on crée de nouveaux sans-abris, des estropiés et des réfugiés ? 

Nous avons tué Kadhafi, ce dictateur sanguinaire, au nom de la liberté des Printemps arabes. Une fois enlevé le couvercle d’une autorité sur des communautés en guerres séculaires, le chaos s’est installé mais le pétrole a été repris en main. Nous sommes en Afrique un peu partout et pour longtemps et nous avons dressé contre nous, non seulement les musulmans intégristes mais les berbères et tous ceux qui nous revoient avec un nouvel habit de colonialistes. Quand on est présent longtemps et qu’on ne résout pas les causes des conflits, on est vite considéré comme indésirable sauf par ceux qui tirent parti de nos largesses pécuniaires et souvent mis en place par nos soins. Nous ne devions être en Afrique que pour une expédition rapide… nous y sommes toujours. 

Nous avons soutenu la révolution ukrainienne fomentée par les USA et des groupes néo-nazis au nom de la démocratie pour y mettre un président aussi corrompu mais aux ordres états-uniens. Le pays est au bord du désastre économique, l’unité de ce pays est probablement définitivement perdue et sa partie Est, la plus riche, est exsangue avec des milliers de morts civils. Nous stigmatisons Poutine qui tentait de se rapprocher de l’Europe, nous le repoussons vers la Chine et nous voyons s’éloigner la chance de constituer une entente économiquement et militairement forte pour assumer la véritable indépendance de l’Europe. 

Nous avons stigmatisé le dictateur sanguinaire Bachar el-Assad en Syrie promettant de l’éliminer du pouvoir ou de l’éliminer tout court au nom de la démocratie et des Printemps arabes. Nous aidons militairement les rebelles qui sont devenus le Front islamique puis l’Etat islamique avec la proclamation d’un califat. Le résultat est que les loups solitaires sont réveillés dans notre pays et nous menacent. Nous devons désormais pilonner ce nouvel Etat tout en les encourageant à lutter contre le dictateur syrien ! 

Dans la réalité, «  150 jeunes filles et femmes (sur près de 500 capturées), surtout des communautés yazidie et chrétienne, auraient été transférées en Syrie, soit pour en faire des récompenses destinées aux combattants de l’État Islamique, soit pour être vendues comme esclaves sexuelles. (...) Les femmes et les petites filles y sont amenées avec des étiquettes de prix pour que les acheteurs fassent leur choix et négocient. (...) Les femmes auraient ainsi été utilisées comme « appâts » pour inciter de potentielles recrues à venir gonfler les rangs de l’EI. Le rapport évoque également des conversions à l’islam et des mariages forcés ». (Le Figaro du 25/12/14) 

Pourtant nous n’exprimons aucun regret pour les milliers de morts que tout cela engendre, de ces populations massacrées, de ces pays que l’on détruit économiquement. Mensonge, enfumage et désinformation nous sacrent comme les «défenseurs des droits de l’homme ». Le droit de mourir de faim, de tortures, de viol ou d’émigrer ? Le droit d’ingérence, c’est sûr, fait désormais partie des Droits de l’Homme ! 

Tant que la France n’ouvrira pas suffisamment les yeux 

Pour mettre dehors tous les profiteurs mensongers, 

Politiques et banquiers du Nouvel Ordre mondial, 

2015 ne peut que succéder à 2014… en pire !
 

PS : On dit que la France a la chance d’avoir le coq pour emblème car il peut encore chanter quand il a les deux pieds dans la m…., alors chantons, c’est la fête de fin d’année.

 Claude Trouvé

Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon