jeudi 1 janvier 2015

Vœux 2015 d’un Président à l’énergie renouvelable ! Hélas !



Les vœux du Président normal ont inondé les médias qui s’ébahissent devant la force (de contentement) qui émanait de ce discours de fin d’année. La forme fait donc passer la médiocrité du fond. Que ce Président ait une résistance à toute épreuve devant tant d’échecs, ou soit doté d’un autisme au-dessus de la moyenne des politiciens pourtant richement dotés, ne fait aucun doute. Un million de français dans la rue ne sont pas de nature à ébrécher la moindre parcelle de l'assiette de sa conviction sur son avenir déjà tracé au-delà de 2017. Il persiste (dans l’erreur) et signe sachant pourtant que toutes les recettes appliquées ayant conduit à des erreurs de parcours ne peuvent donner que les mêmes erreurs à les poursuivre.

Il faut donc une bonne résistance ou une bonne dose d’autisme pour tenir le coup car il ne s’agit malheureusement pas de bêtise dans son cas mais d’un savant calcul sur notre propre bêtise. En effet voilà un Président qui renie sans cesse ses promesses, comme celle du vote à la proportionnelle, de la croissance et de la baisse du chômage pour nous enfiler comme priorité la lutte contre le réchauffement climatique. Tout cela dans un climat de confiance qu’il appelle de ses vœux mais dont il se passe depuis deux ans. Fini l’objectif d’ « inversion de la courbe du chômage » (sans laquelle il ne se représentait pas en 2017), fini l’objectif de la croissance, tout cela ne dépend plus de lui puisqu’il a lancé le Pacte (de transfert) de Responsabilité aux entreprises. 

Non l’objectif de 2015, c’est son propre avenir auquel il prie les français de s’associer. Il faut que la Conférence sur le climat soit le point d’orgue de l’année 2015 et le tremplin pour une année triomphante en 2016, dernière marche pour sa candidature en 2017. Au passage on ratisse sur le terrain des Verts qui doivent absolument réintégrer la majorité présidentielle. C’est le fusil à deux coups, une Conférence où le Président se hausse du col parmi tous les grands de ce monde et des Verts associés à son triomphe dans une France énergétiquement vertueuse exposée au monde entier. Ne lui parlez plus de chômage et de SDF morts de froid, la priorité ce sont les énergies renouvelables et la Conférence de Paris même si le budget consacré à l’écologie ne cesse de décroître. 

Non seulement 2015 ne résoudra ni la croissance ni le chômage mais la France persiste dans une voie contraignante dont elle n’a nul besoin prioritaire. Ainsi, elle s’engage à :
  • réduire sa production de CO2 de 40% en 2030 par rapport à 1990,
  • réduire sa consommation d’énergie finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 (et de 30% en 2030),
  • réduire sa consommation d’énergie fossile de 30% en 2030 par rapport à 2012,
  • atteindre 32% d’énergie renouvelable en 2030 (23% en 2020),
  • réduire de 33% le pourcentage d’électricité d’origine nucléaire en 2025 par rapport à la situation de 2015,
  • imposer la norme de construction « RT 2012 » qui favorise le chauffage au gaz au détriment de l’électrique.
La France est déjà, grâce à l’énergie nucléaire, l’un de pays les moins polluants en CO2, énergie que l’on veut arrêter pour la remplacer par des énergies renouvelables, avec un coût du Kwh plus élevé, dont le caractère aléatoire oblige à mettre en route des centrales thermiques polluantes. L’Allemagne qui a suivi cette politique est en train de s’en mordre les doigts. Le bons sens nous dit que la principale économie d’énergie, créatrice d’emploi est l’isolation des habitations. Ensuite les énergies les plus raisonnables et les moins coûteuses sont l’hydroélectricité, la géothermie et le nucléaire dont il faut cesser de décrier sa dangerosité alors que la Russie, la Chine et le Japon sont en train de récupérer le marché des réacteurs dans un secteur où nous étions leader avec les USA. Aucun accident, au contraire de l’industrie chimique, n’a endeuillé la France depuis plus de cinquante ans. 

L’année 2015 sera donc celle de la dangerosité du choix présidentiel et de l’enfumage du peuple en essayant de détourner les citoyens des vraies questions qui les préoccupent selon la formule romaine du cirque et des jeux pour éviter de parler du pain, des augmentations de tarif de la SNCF, du timbre, de l’électricité et du gaz, des impôts locaux, du tabac, des taxes sur les carburants, etc. Il est temps de profiter des rares occasions de vote pour faire place nette à de nouvelles orientations plus réalistes et de vision géopolitique où ce pays pense à lui-même en dehors de toutes les pressions Etats-Uniennes, lobbyistes, européennes, onusiennes, islamiques et parle aux français un langage de vérité, de courage et d’espoir raisonnable. 

Mes meilleurs vœux pour 2015 restent le changement, 

Le changement de la pensée unique en pensée, 

Non pour les banquiers et politiques asservis, 

Mais pour le Bien Commun dans une France 

Qui retrouve ses repères et son identité ! 

Bonne année et merci à tous nos fidèles lecteurs
Les 104.000 lectures sont dépassées

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon