lundi 31 août 2015

Flux migratoire et géostratégie américaine



Avant de commencer à lire cet article, je vous propose de réfléchir aux deux faits suivants. Le premier c’est de vous demander pourquoi le flux migratoire s’est brusquement développé alors que par exemple cela fait cinq ans que la guerre dite « civile » est en cours en Syrie ? La deuxième c’est de vous demander pourquoi ces gens, dont la plupart sont de condition modeste dans des pays à faible niveau de vie, peuvent payer des milliers de dollars au péril de leur vie à des passeurs qui passent facilement eux-mêmes à travers les mailles du filet ? Étrange non ? Seulement voilà, il n’y a jamais de hasard dans des phénomènes de cet ampleur comme il n’y en avait pas dans les printemps arabes ou dans la révolution pacifique de la place Maïdan à Kiev qui s’est terminée sous le feu des tireurs d’élite entraînés en Pologne, ou encore dans la rébellion syrienne, dans un pays sous un régime dictatorial certes mais ou les différentes communautés religieuses vivaient en paix !

Tous les évènements actuels et futurs sont à analyser à l’aune de l’influence d’un nouvel ordre mondial qui est imposé par un groupe de banques, comme Barclays la plus influente, donc des banquiers Rothschild et Rockfeller, Goldman Sachs, etc. Lesquels sont présents ou représentés dans le groupe Bilderberg qui réunit les personnages les plus influents du monde occidental. Ne soyez pas étonnés de ne pas y voir des Chefs d’État, ce serait trop voyant. Ses travaux ne sont pas publics et les résultats n’en sont pas publiés. Ce groupe de personnages influents et tous les organismes de réflexions et d’actions qui leur sont rattachés et donc financés, dont des ONG, font et défont les dirigeants des Etats. Ils influencent leur nomination dans les pays amis et détruisent le plus souvent avec succès ceux des pays qui ne marchent pas dans leurs pas. Les chutes d’avion et les accidents de voiture sont le moyen courant d’y parvenir… On n’a réellement jamais su le fin fond de l’histoire arrivée à notre pétrolier Christophe de Margerie en Russie, mais ce que l’on sait c’est qu’il allait signer avec l’ « ennemi » russe un accord pétrolier qui déplaisait fort à ce monde des puissants qui tiennent à avoir la main sur l’ensemble de ces ressources. 

Alors il faut revenir à la stratégie américaine sur l’Europe. Les USA sont à l’initiative de la CEE et de l’UE par Jean Monnet interposé. Par bonté d’âme ? J’espère que vous ne le croyez pas. Il fallait établir un glacis fiable et contrôlable entre les USA et l’URSS avec en plus à terme une préférence commerciale dans un ensemble dont le nombre d’habitants et le pouvoir d’achat global en faisait un marché de choix. Tout ceci est en cours et le TAFTA, le traité transatlantique,  est destiné à parachever l’œuvre. L’UE ne devait pas se constituer en puissance militaire et ceci s’est traduit dans ses statuts mais elle devait être défendue comme un ensemble de première importance pour les USA. Il est donc tout naturel que ceux-ci s’implantent par l’OTAN et même d’eux-mêmes sur l’ensemble du territoire européen. LA France, qui gardait un souvenir vif du « US go home » devait d’abord rentrer dans l’OTAN, ce qui fut fait avec Sarkozy. L’arrivée de forces américaines en France se fera lorsque la situation aura été assez envenimée avec la Russie et qu’un sentiment de menace sera orchestré dans notre pays, comme en Lituanie.

Mais un ensemble aussi important doit être surveillé comme le lait sur le feu. Des dirigeants peuvent s’éloigner du droit chemin, il faut donc veiller en permanence et la NSA ne s’en prive pas malgré quelques protestations de Merkel et de Hollande, que ceux-ci se devaient de faire véhémentes, vite mises ensuite en sourdine. Il reste néanmoins une crainte, c’est que le sentiment de nation amène des pays à vouloir se défaire d’une hégémonie américaine et cela fait beaucoup de pays à surveiller. Il est donc urgent de faire disparaître l’idée de nation dans une Europe fédérale plus facilement contrôlable et de créer un melting-pot de cultures et de religions qui génère une identité informe et sans réel pouvoir d’unité. C’est là qu’intervient le flux migratoire dûment préparé par la déstabilisation des pays autoritaires d’abord et de tous ceux qui ont des ressources de première importance. Le moyen c’est les actions menées de soulèvement des peuples, aidés financièrement et militairement par les USA et de préférence par leurs alliés. Ces soulèvements jouent avec les religions et en particulier avec les différentes tendances musulmanes. 

En 2015 grâce à l’action de Daesh, ISIS ou EI, comme vous voulez le nommer, action combattue en apparence mais solidement aidée et contrôlée officieusement, le chaos s’est brusquement étendu car le salafisme intégriste fait fuir la population chiite, chrétienne et sunnite d’Irak et de Syrie. Le flux du Moyen-Orient s’enfle et s’ajoute au flux libyen, lui aussi soigneusement préparé ainsi qu’à ceux du Yemen, Soudan, Erythrée, Afghanistan,etc. Pour ce qui concerne l’Afrique, la corruption des dirigeants est facile et l’action de divers groupes djihadistes, comme Boko Haram, justifie une fuite des populations vers l’Europe. Là comme ailleurs des organisations américaines font la promotion du départ vers l’Europe et y aident financièrement. 

Le gonflement du flux migratoire est simplement le confluent de rivières volontairement mises en crue.

Plusieurs informations venant d’endroits différents, dont une fuite au niveau du Ministère autrichien de la Défense, confirment tout cela. Il en est de même avec la mise en faillite de la Grèce par Allemagne interposée et banquiers, avec en perspective la vente de son patrimoine et récupération des droits sur l’exploitation prochaine du pétrole de la mer Egée dont les sondages sont déjà aux mains d’une entreprise américaine. Poutine a d’ailleurs dit la même chose sur l’origine du flux migratoire mais évidemment personne ne veut croire notre « ennemi ».

Les migrants, que l’on n’ose pas appeler des clandestins, et qui ressemble à des réfugiés comme je l’ai vécu dans la France de 1940, sont à plaindre car ce sont des masses manipulées, tuées, spoliées, par des manipulateurs de l’ombre et avec la complicité des dirigeants européens qui ne peuvent ignorer que porter la guerre ou soutenir des mouvements qui s’opposent aux gouvernements est de l’ingérence dans les affaires d’autrui et que tout cela a un but qui ne nous honore pas. Aurons-nous le courage de dénoncer l’hégémonie américaine ? Prenons exemple sur l’Islande, ce petit pays fier qui lui a résisté et de ce président panaméen qui a réussi à arracher son canal des griffes américaines… et qui est mort assassiné. Le peuple américain est lui-même manipulé et nous pouvons y avoir de bons amis mais… 

Il faut enfin cesser de croire que les USA sont nos amis.

Ce sont les exploiteurs de nos peuples européens 

Pour le profit de ceux qui veulent mettre

L’argent du monde à leurs pieds ! 

Claude Trouvé
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon