jeudi 26 mars 2015

Contre une France retardataire et vassale !



Adieu veau, vache, cochon, couvée… le pot au lait de l’incompétence s’est renversé sur le chômage pendant que nous mettons le Charles De Gaulle sous pavillon américain, de quoi faire ressusciter le grand Charles. Dans son édition anglophone, l’AFP a publié un article titré « La France remplace le Royaume-Uni comme allié militaire principal des États-Unis ». C’est le monde à l’envers de la politique française qui a toujours stigmatisé le double jeu de la Perfide Albion, un pied dans l’Europe et l’autre au-delà de l’Atlantique. On peut lire : « La France a joué des coudes pour devenir le partenaire clef européen de l’armée américaine à la place de la Grande-Bretagne. Les liens croissants entre les deux armées ont été mis en évidence ce mois-ci lorsque le plus haut gradé français, le général Pierre de Villiers, a accueilli son homologue américain, le général Martin Dempsey, à bord du porte-avions de la France, le Charles de Gaulle. Le fleuron français, qui est arrivé dans le Golfe en février pour participer à des frappes aériennes sous commandement américain sur le groupe État islamique, opère sous commandement américain – une première pour les forces navales françaises. »

Par ailleurs le gouvernement joue la partition de l’autosatisfaction mesurée avec un chômage constant sur deux mois pour éviter de parler de sa croissance du mois de février. Pourtant pour vérifier que le chômage est loin d’être jugulé il suffit de s’intéresser aux radiations des listes (A, B, C, D, E) de Pôle Emploi par motifs en février. Sur les 378.700 radiations, les reprises d’emploi ne représentent que 18% et pire, elles sont en diminution de 13,9% sur un an. De plus l’essentiel de ces radiations, soit 64,5%, est dû aux défauts d’actualisation, radiations administratives, morts, suicidés, emprisonnés, etc. Le reste se retrouve dans les stages parking, les arrêts maladie, maternité, etc. 

On ne parle que de la catégorie A, celle des sans emploi, mais le chiffre total des demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, est de 5 918 100 (données corrigées), hors DOM TOM, soit + 5,5 % sur 1 an et 25.600 demandeurs de plus, par rapport à Janvier. Si l’on inclut les DOM-TOM, nous atteignons 6.246.000 demandeurs selon le rapport de la DARES. Ajoutons quelques chiffres qui parlent. Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 8,6 % sur 1 an. Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,7 % sur 1 an. Chômage des 50 ans et + : + 9,9 % sur 1 an. N’oublions pas que plus d'1 demandeur inscrit à pôle emploi sur 2 (51,7 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER). Pour terminer, ajoutons que la résorption du chômage n’est pas pour demain. Si l’on considère que le taux « plancher » du chômage est à 4%, c’est 2.100.000 chômeurs qu’il faut résorber, or le dernier chiffre des offres d’emploi est de 316.576 !

Incapable de diminuer le chômage, nos gouvernements UMPS se lancent dans des opérations extérieures coûteuses dont les résultats sont quasi nuls, voire se retournent contre nous en suivant une stratégie américaine exclusivement centrée sur l’intérêt propre des Etats-Unis et souvent illisible. Comme le souligne le Réseau Voltaire : « Depuis la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’Otan, la France a participé activement à la destruction de la Jamahiriya arabe libyenne et à la tentative de destruction de la République arabe syrienne. En outre, elle combat au sol les Touaregs du Mali et a offert au Pentagone son porte-avion Charles-De-Gaulle pour intervenir en Irak. » 

Les résultats sont désastreux en Libye où la guerre civile continue à tuer et où le pays est déchiré avec une emprise de plus en plus grande de forces proches de Daesh. Nous nous mêlons des affaires syriennes, dans un pays reconnu par l’ONU et ayant réélu son Président, pour laisser continuer le massacre de centaines de milliers d’individus dans une guerre civile où nous soutenons la rébellion sans espoir de voir la guerre amener la paix. Nous frappons en Irak sur des djihadistes sous contrôle américain qui arme les mêmes et les pousse à lutter en Syrie. Nous participons activement à la politique du chaos de l’Empire hégémonique. Nous participons à un accord en Ukraine avec la Russie mais nous gardons le Mistral et nous n’empêchons pas le réarmement de Kiev par les anglo-saxons. Nous sommes au Mali pour longtemps car nous n’avons rien réglé et la liaison entre l’EI et Boko Haram n’a pas été évitée. Le bilan global est donc tout simplement désastreux. 

L’incapacité, à remettre la France sur les rails de la croissance, 

N’espère que dans une hypothétique reprise mondiale,

Et dans une allégeance à une puissance hégémonique 

Qui nous prépare à sombrer avec elle ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon