dimanche 10 août 2014

Mensonges, oligarchie et guerres (5ème partie)

Comme c’est le cas dans plusieurs pays d’Afrique, les chrétiens et les yézidis d’Irak (petite communauté kurdophone) doivent se convertir à l’Islam ou fuir pour échapper au massacre. Ce ne sont pas seulement les chrétiens qui sont visés mais toutes les confessions qui ne reconnaissent pas les règles de vie qu’impose la charia. La volonté des islamistes d’imposer leur civilisation ne date pas d’aujourd’hui. L’Europe, au prix de combats en Espagne, dans le sud et l’ouest de la France ainsi qu’aux portes de Vienne en Autriche a repoussé cette invasion au prix du sang. 

La découverte du pétrole et du gaz sur des terres arabes, ainsi que le besoin impérieux du monde, et particulièrement de l’occident, leur ont redonné une puissance sans commune mesure avec l’évolution des peuples de cette civilisation. La puissance de l’argent ne demande pas d’être à la pointe de la recherche et de l’innovation, elle permet d’utiliser celle des autres. C’est ce qui se passe en Europe, en France où les capitaux du Qatar, de l’Arabie Saoudite se répandent sur les entités représentatives comme le PSG, le patrimoine immobilier du pays et les entreprises. Tout s’achète et produit de la richesse. 

Néanmoins ces pays ne peuvent et n’ont pas l’intention d’utiliser la force militaire de leurs États qui dresserait contre eux la communauté internationale. Il leur faut donc utiliser des mercenaires islamistes mus par leur idéologie jusqu’à la mort pour un au-delà qui leur est annoncé merveilleux. C’est là que toute la duplicité géopolitique des USA et de leurs satellites vient prêter main-forte à cette volonté de domination musulmane. La déstabilisation des pays est faite par une coalition de chair et de sang chez les fanatiques musulmans d’une part, et d’armes et d’argent de l’Occident d’autre part. On l’a vu en Libye, où le résultat humanitaire et démocratique aboutit au chaos. On le voit en Syrie où il en serait de même sans l’arrêt mis par les Russes mais la guerre dite civile continue. Les tentatives ont échoué jusqu’à présent en Algérie et au Maroc mais elles enflamment tout le pourtour sud de la Méditerranée. 

Le chaos mis en Libye se repent sur toute l’Afrique sub-saharienne. Notre duplicité va jusqu’à aider les djihadistes en Syrie et à les repousser au Mali ou en Centrafrique. Des soldats français sont sans doute morts en Afrique des armements fournis aux djihadistes. Le chaos en Syrie se transporte en Irak. Dans ces deux pays, les chrétiens sont des cibles comme ils le sont au Nigéria. Les USA n’iront pas arrêter les djihadistes en Irak, quelques frappes aériennes et beaucoup de discours autour suffiront à effacer l’image de leur duplicité, de leurs honteux mensonges d’humanisme et de démocratie. L’hégémonie américaine joue sur tous les tableaux pourvu qu’elle permette de prendre pied dans des pays devenus dépendants, d’exploiter leurs richesses en toute tranquillité et de s’approcher au plus près du monde russe et asiatique pour y installer leur force militaire. 

L’Iran reste une cible comme la Russie et la Chine. Les rapports des experts sur la non utilisation des capacités d’enrichissement de l’uranium à des fins militaires par l’Iran n’ont pas empêché les USA, et nous, de brandir menaces et sanctions. Une tactique plus soft est en cours, la dernière ayant fait long feu mais Israël est sur le pied de guerre. Les cibles ne manquent pas, l’Ukraine déjà semi-contrôlé, la Géorgie où l’on travaille à une deuxième tentative après l’échec de la première, la Moldavie et la Biélorussie ainsi que toutes les ex-républiques islamiques de l’URSS. En Afrique il faut le chaos dans le plus d’états possibles, tout cela pour faire tomber le pays le plus riche, le plus peuplé à savoir le Nigeria.

Ce pays où cohabitent chrétiens et musulmans, est le théâtre d’opérations de Boko Hara.

Le massacre de chrétiens au Nigeria, ce n'est pas juste un chiffre de plus de 250 morts depuis le début de l'année ni de au moins 935 morts au Nigeria depuis que le groupe islamiste y a lancé une campagne de violences en 2009. Le président Goodluck Jonathan y est confronté à la plus grave crise qu'il ait connue depuis son accession au pouvoir il y a neuf mois. Il s’agit d’une véritable déstabilisation du pays avec des attentats sans relâche, des persécutions et des massacres de chrétiens. A-t-on vraiment entendu les USA et leurs satellites lancer une véritable opération d’aide à ce pays ? On a pleuré pour l’enlèvement de centaines de jeunes filles et depuis… silence complice des gouvernants et des médias. 

La compassion affichée par notre gouvernement pour les chrétiens d’Orient n’est que ridicule par rapport à ce qui se joue en Syrie, en Irak ou en Afrique. Quelles voix s’élèvent pour dire qu’il est inadmissible que 1700 églises aient été détruites en Syrie, pays où les communautés religieuses vivaient en paix… avant que nous utilisions notre droit d’ingérence bien au-delà de ce que nous a autorisé l’ONU, comme en Libye et au Mali ? Nous qui avons été les pourvoyeurs de ceux qui désormais décapitent, crucifient et exécutent en Irak, que faisons-nous ? … une aide humanitaire en oubliant nos mensonges et notre duplicité ! 

Notre pays non seulement n’a plus de politique étrangère claire 

Mais il sombre dans le mensonge, la duplicité et la vassalité 

Qui lui enlèvent chaque jour un peu plus de crédit 

Et de respect aux yeux du nouveau monde ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon