lundi 8 février 2016

L’humanité est-elle en danger ? (3ème partie)


Si la question se pose désormais, c’est que nous commençons à apercevoir les effets d’entreprises visant à la réduire à sa merci, et en contrôler le droit à la vie. Nous n’en avons pas ressenti réellement ces effets parce que nos yeux sont détournés ailleurs, sur des faits somme toute mineurs par rapport à l’enjeu des actions entreprises par un groupe restreint d’individus dont la puissance permet des projets à hauteur de la planète. Par contre nous percevons qu’un climat de peur nous étreint de plus en plus. On annonce des dangers sur notre santé régulièrement, grippe aviaire, virus Ebola et Zika, dont ou nous prédit des effets planétaires… et puis on passe à un autre danger pour nous maintenir dans un climat où nous nous vouons aux ordres de l’OMS en moutons apeurés que nous sommes. La deuxième catégorie de danger qu’on nous prédit, c’est le réchauffement climatique. Rien ne doit résister aux actions entreprises pour le juguler, la vie de la planète est menacée. Ceci permet de lever toute objection tant la certitude est développée à longueur de COP, de discours et de publications médiatiques alarmistes. On vient d’y ajouter la peur de l’envahissement par le flux migratoire. 

Sur ce dernier nous pouvons lever un coin du voile qui nous cache la vérité. Le chaos mis sciemment en Irak et en Syrie, l’acharnement de Daech sur les minorités et le climat de peur engendré, ne peuvent que créer une émigration, d’ailleurs aidée financièrement vers un pays de l’OTAN qui ouvre ses frontières. Ces émigrés sont poussés vers l’Europe. Pourtant nombreux sont ceux qui rejoignent les zones libérées par l’armée syrienne. La Turquie est de mèche et négocie une aide financière plus une entrée dans l’UE, ce que les USA ont toujours demandé à celle-ci. Inutile de dire que la Turquie tient le robinet de l’immigration et qu’elle en fera ce qu’elle voudra. Le flux sera arrêté quand l’UE sera asphyxiée. On veut aider la Grèce à fermer ses frontières mais chacun sait que si la Turquie ne ferme pas les siennes, c’est peine perdue. L’affaiblissement de l’Europe est un projet prévu de longue date. Le multiculturalisme, poursuivi par un remplacement de population, en auront raison. 

Même si l’Europe sombre, on peut penser que l’humanité survivra à moins qu’une guerre nucléaire totale rende la planète invivable, éventualité extrême qui suppose que les promoteurs risqueraient de disparaître avec nous. Mais avec le perfectionnement de la bio-ingénierie, ces promoteurs disposent de bien d’autres moyens d’arriver à leurs fins avec cette fois l’humanité en ligne de mire et la création simultanée d’actions invalidantes ou destructrices et des antidotes pour eux-mêmes. Ce danger de puissances privées agissant sur les Etats et sur leur puissance militaire a été pressenti par un grand guerrier et homme d’État de l’après-guerre, le Président Eisenhower: « Dans les conseils des ministres, nous devons nous garder de l’influence non souhaitée, connue ou inconnue, du complexe militaro-industriel. La possibilité d’émergence désastreuse de pouvoirs mal-placés existe et persistera. » Ce Président des Etats-Unis est sans doute le dernier qui a résisté à ces influences désastreuses. Depuis les Présidents ne tiennent le pouvoir qu’avec elles. 

Deux principales lignes d’action sont utilisées, les épandages et les OGM associés à la captation des semences anciennes. Ces dernières sont petit à petit rachetées, stockées en Alaska et l’agriculture n’échappera plus à Mosanto. Les épandages, les chemtrails, de substances chimiques et biologiques permettent d’agir directement sur la santé et le cerveau des populations par aspersion et indirectement par leur action sur les sols et l’ingestion de l’eau et des cultures alimentaires. C’est notre indépendance alimentaire qui est visée. On construit un monde transgénique et synthétique autour de nous, en éliminant définitivement notre choix de manger de la nourriture organique et de boire de l’eau pure. Mais cela va beaucoup plus loin encore car nous entrons dans le domaine de la manipulation génétique par les adjuvants dans la pharmacopée et par l’épandage de nanoparticules qui ne connaissent aucune frontière dans le corps humain et sont capables de se grouper et d’entreprendre des actions coordonnées sur notre santé et notre intellect. Le transhumanisme dénoncé par la fondation Jérôme Lejeune est un pas dans cette direction, le tri de l’humanité. 


Prenons également au sérieux ce qu’écrit Claude Séverac. Alertée par les incohérences de la communication sur le virus H1N1 en 2009 et les motivations suspectes de vaccination de toute la population, elle s’est lancée dans une enquête approfondie. Elle découvre les preuves officielles des tous les dommages que des « banksters » sont en train de causer à notre santé avec la nourriture, les médicaments, les pesticides…., les noms des coupables, leurs méthodes et comment ils ont pu mettre leurs plans à exécution en finançant des écoles scientifiques, en achetant les médias pour les contrôler, en falsifiant les études et les statistiques, en persécutant les honnêtes experts, en infiltrant le monde des institutions et en bâillonnant les politiciens….qui dirigent réellement le monde ! Elle écrit ceci à propos de leurs objectifs : « le contrôle de la nourriture, le climat comme arme absolue - pour la guerre économique entre nations, pour faire chanter ou plier un gouvernement, dans les enjeux militaires – le contrôle des communications associé aux ondes qui maillent la planète, la surenchère des moyens de surveillance qui nous entourent et nous constituent prisonniers, le contrôle des masses puisqu’ils peuvent épandre n’importe quoi sans que nous en sachions rien et jouer sur nos cerveaux, nos volontés, nos libertés et notre santé, l’objectif avoué de dépopulation et son corollaire – le contrôle de la reproduction et du type d’humains qui auront le droit de vivre. »

Je suis certain que beaucoup de citoyens ne voudront pas croire à un complot de cette ampleur ou préfèreront faire l’autruche mais s’il est encore un espoir pour l’humanité c’est que certains gardent les yeux ouverts pour confronter ceci à ce qu’ils observeront avec d’autres regards plus aiguisés. L’écrivain et savant persan Omar Khayyâm disait : « Sous la roue, qui sans fin poursuit sa ronde, deux sortes de gens vivent sans tourment : ceux qui savent les secrets du monde et ceux qui les ignorent totalement. » Dois-je dire « Dormez bonnes gens » ou faire partie de ceux qui observent les évènements et les confrontent aux informations dont nous disposons en dehors du flot de celles qui relèvent de l’enfumage et de la propagande ? J’ai fait mon choix. Nous avons dit non à l’invasion de la Libye, non à la guerre en Syrie et en Irak dont on voit aujourd’hui les conséquences, non à l’immigration sauvage, non au multiculturalisme mais oui à l’assimilation  Nous disons non aux chemtrails déversés, non à la manipulation du génome humain, non à l’infection et à la destruction des sols, parce que cela est fait sans le consentement des peuples grâce aux mensonges, avec l’aide du secret et de la désinformation. Vous voulez encore des preuves ? On va en reparler. 

Transhumanisme, transgénique, eugénisme,

Autant de mots qui font peur 

Cette fois réellement ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon