mardi 6 octobre 2015

La mascarade de l’immigration massive

Les migrants affluent et, comme pour terminer la guerre contre Daesh, nous restons dans l’incantation et nos actes sont inopérants. Daesh continue à grignoter des territoires et ses provocations remplissent nos médias de destructions des vestiges du passé et de décapitations à grand spectacle. Par ailleurs l’immigration s’amplifie et on nous informe de chiffres toujours grandissants. De dizaines de milliers, on passe à des centaines de milliers à des millions qui attendent en Turquie et en Libye. Évidemment l’arrivée des réfugiés en Turquie était connue des occidentaux, elle ne s’est pas faite en un jour. Désormais la Turquie réclame des sous pour assurer un hébergement transitoire et nous refile les immigrés sans trop se préoccuper de leurs conditions de départ. On apprend que nombre d’entre eux touchent de l’argent pour partir, ce qui n‘est pas étonnant quand on voit le prix demandé par les passeurs. La Turquie, avec l’aide financière que va lui donner l’UE, pourra s’engraisser sur un trafic hôtelier. Mme Françoise Olcay, consul de France en Turquie, a été démise de ses fonctions mais continue de délivrer des bateaux et des gilets de sauvetage aux passeurs en toute connaissance du gouvernement français et sûrement turque.

Mais il y a mieux du côté de l’Égypte, du Soudan et de la Libye où nos services de renseignements fournissent aux autorités une description précise des conditions de passage de l’immigration jusqu’en Europe, en particulier par l’Italie. On nous a bien informé de l’augmentation de nos moyens de récupération de ces milliers d’émigrés sur leurs rafiots et leurs bateaux pneumatiques en Méditerranée. Ce travail est d’ailleurs parfaitement organisé comme le détecte nos services de renseignements. En effet nous connaissons avec précision les points de regroupement et de départ, les routes terrestres suivies et les points d’embarquement des plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque. Nous pourrions même savoir les dates de départ mais afin que l’organisation de ce trafic soit la mieux organisée possible, les passeurs avertissent les autorités italiennes des dates et des heures d’embarquement. De cette façon on évite que ces malheureux se perdent sur les côtes africaines et périssent en mer. 

Quelle merveilleuse organisation où États et mafieux collaborent ! Vous me direz que Poutine lutte pour rompre l’influence mafieuse dans son pays et que nos autorités politiques ne s’en sont pas privé dans la récupération des otages par exemple ou pour des marchés juteux avec commissions et rétro-commissions, voire pour des assassinats ciblés. Mais cette opération humanitaire est menée de main-de-maître et dans un esprit de « j’enfoutisme » des peuples qui frôle l’admiration tant le montage est politiquement et médiatiquement rôdé pour nous faire gober l’hypocrisie des discours politiques ! Souvenez-vous de ces discours où l’immigration était une chance pour la France. Nous nous battions pour affirmer que la France allait le payer cher au sens propre du terme et en disparition de notre identité. Aveugles que nous étions, c’est bien une chance pour ceux qui nous gouvernent, c’est non pas subi mais délibérément voulu. La preuve est désormais éclatante et l’Allemagne ouvre juste ses portes pour ses besoins. Quant à nous, nous faisons semblant de fermer les nôtres tout en criant bien haut la tradition d’accueil de la France et son devoir d’humanité pour les entrouvrir.

Les immigrés du Moyen-Orient, d’Afghanistan et d’Afrique commencent enfin à arriver en masse en Europe. Il faut donc encore maintenir une guerre contenue en Syrie et en Irak car la peur de Bachar et du gouvernement chiite irakien peut ne plus être suffisante pour faire fuir leurs populations. Il est déplorable de voir que la Russie vient mettre son grain de sel, un gros grain de bombes, pour rétablir l’ordre dans le pays d’un dictateur pour lequel nous avons fait tant d’efforts pour le discréditer et l’affaiblir. Cela risque d’interrompre le flot. La Russie, voilà un pays qui mérite bien d’être sanctionné pour ne pas avoir envoyé ses chasseurs en Ukraine et qu’il va falloir punir de nouveau pour les avoir mis sur le théâtre militaire syrien. Elle a poussé le vice jusqu’à venir à la demande d’Assad, quelle honte ! Elle parle même d’aller bombarder Daesh jusqu’en Irak, notre pré carré à nous les occidentaux. Croyez-moi elle veut déclarer la guerre à l’Occident. Si, si. Elle a d’ailleurs incité les USA à amener les derniers modèles de bombes tactiques nucléaires en Italie, en Allemagne et bientôt un peu partout en Europe et à faire parader les troupes américaines en Lituanie à la frontière russe, tout cela pour justifier son envie d’en découdre. Quel machiavélisme russe ! Alors que nous les occidentaux nous ne voulons que la paix. Paix que nous construisons jour après jour par la guerre en Afrique, Libye, Mali, Niger, Côte d’Ivoire pour les français, corne d’Afrique pour les américains, tous ensemble au Moyen-Orient, en Afghanistan et en fermant les yeux sur l’invasion du Yémen par l’Arabie Saoudite. 

Nous ce n’est pas pour défendre l’odieux personnage Assad, mais au nom de la démocratie, du geste humanitaire, du respect des Droits de l’Homme. Nous poussons même ce sentiment humanitaire jusqu’à nous répartir ces malheureux « réfugiés », mis sur les routes par la destruction de leurs habitations et payés pour fuir ce champ de bataille que nous sommes dans l’obligation de pilonner. Oui car nous nous sommes agressés sur notre territoire par des attentats odieux ayant tué deux dizaines de personnes, ce qui justifie que nous en tuions des centaines d’autres au bon vouloir des bombes larguées qui ne différencient pas les hommes, les femmes et les enfants soldats ou non. Voilà à quoi sert l’Europe dont on a pu mesurer le sentiment d’unité et le souci de prévoyance et de démocratie, gages de sa réussite. 

Pour vous les politicards, les capteurs de la démocratie, 

Les larbins de la Haute Finance et des lobbies,

Les cons n’iront plus jusqu’à mourir cocus,


Corvéables et même heureux de l’être, 

Ils vous pendront bientôt ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon