lundi 6 avril 2015

Comme un voile sur le lundi de Pâques !



Urbi et Orbi les paroles du pape François se sont envolées de par le monde. Sa voix était grave. Son doigt pointait vers ceux qui tourmentent la paix du monde. Car des femmes et des filles non voilées, des chrétiennes pour les nommer, subissent en Orient et en Afrique des abominations qui dépassent l'entendement des malheureux occidentaux que nous sommes. En Irak et en en Syrie, esclaves sexuelles des combattants de l'Etat islamique, elles sont voilées de force puis dévoilées pour les nécessités du viol. Au Nigeria les guerriers islamistes de Boko Haram procèdent de la même façon avec les lycéennes chrétiennes dont ils s'emparent. Voilées, dévoilées, violées… Mais, comme ils sont d'une grande cohérence, ils les tuent après "afin qu'elles ne soient pas souillées par un non-musulman ! " Au Kenya on trie. A l'université de Garissa, les shebabs somaliens ont séparé les chrétiens des musulmans, les musulmanes des chrétiennes, celles-ci étant aisément reconnaissables car ne portant pas de voile. Elles ont été massacrées. Les musulmans et les musulmanes ont eu la vie sauve. 

Samedi, la veille des fêtes pascales, les musulmans font la foire au Palais des expositions du Bourget. La succession de ces manifestations n’est pas sans signification symbolique. Les deux principales religions du monde s’affichent en France côte-à-côte dans le calendrier. La religion, qui a formaté notre pays et notre civilisation occidentale, voit se lever auprès d’elle une autre religion, combattue pendant quatorze siècles. Cette religion prétend tordre ses textes fondateurs pour se dire compatible avec la laïcité qui nous a permis d’éviter une religion d’Etat. Si la majorité des musulmans ne montre aucune agressivité et si un certain nombre sont intégrés voire assimilés, la jeunesse montante ne manifeste plus son désir d’assimilation et considère comme un dû les avantages que le droit du sol leur donne, celui des lois françaises.


Face aux exactions de musulmans dans le monde, le culte musulman français a d’autres préoccupations. Il faut avoir doublé le nombre de mosquées en 2017 et pour se faire on annonce un nombre de 7 millions de musulmans. Il serait peut-être temps que la France, comme le Royaume-Uni, fasse un vrai recensement des religions car le chiffre détonne par rapport aux chiffres souvent annoncés de 5 millions. J’avais publié une étude personnelle chiffrant à 6,7 millions de musulmans en 2015 et à plus de 7 en 2016. Le chiffre avancé de 7 millions par les autorités musulmanes s’avère crédible. Cela veut dire plus de 9 millions en 2020 et en 2024 nous aurons dépassé le chiffre fatidique des 15% de la population française. Ce chiffre de 15% est considéré par les démographes comme le seuil au-delà duquel la pression musulmane sur la législation d’un pays devient difficile à juguler. La demande du doublement des mosquées en est un signe avant-coureur. Une démocratie est, par définition, le miroir des besoins exprimés par le peuple. Les démographes prédisent que les musulmans seront aussi nombreux dans le monde que les chrétiens vers 2070. On peut prévoir que le nombre de musulmans atteindra le tiers de la population française en 2065 au rythme actuel. 

Cette foire musulmane où l’appel aux dons battait son plein pour la construction des mosquées, dont on sait que les pays du golfe fournissent largement des aides financières, n’avait pas beaucoup de commisération pour les massacres des chrétiens. Les autorités musulmanes n’ont pas fait état de leur totale désapprobation ainsi que de leur mobilisation entière pour faire cesser ce génocide. Un voile pudique a été mis sur ces évènements comme sur celui des femmes  qui ont pu jouer de toutes les tenues vestimentaires cachant plus ou moins leur féminité. Mais le voile n'est pas simplement un signe de religiosité, c'est aussi un message politique ! L'Occident est à la croisée des chemins : soit il continue sur la route de cette faiblesse coupable qui croit naïvement que les musulmans finiront par s'assimiler, un jour ou l'autre, soit il stoppe toute complaisance, tout accommodement, et toute immigration d'une religion conquérante, afin de permettre l'assimilation active de ceux qui sont déjà présents.


La dégradation de notre civilisation qui bafoue les lois élémentaires de la famille, du rapport au sexe, de la notion normale de couple, etc. sont autant de raisons qui facilitent la tâche des imams qui stigmatisent notre dérive et montrent un autre chemin civilisationnel. La Russie de Poutine est sans doute le premier pays de civilisation occidentale à l’avoir compris. Les françaises musulmanes portent ou non le voile, nous fermons plus ou moins les yeux sur le port de la burqa mais nous ne lapidons pas les femmes adultères. Mais ce n’est pas cet islam de France qui s’étendra finalement sur notre pays mais celui beaucoup plus prêt du Coran, tel que celui de l’Arabie Saoudite et du djihadisme. Le voile deviendra alors une obligation pour toutes, qu'elles soient de souche française ou musulmane. L’histoire s’écrira naturellement, inexorablement, si nous ne réagissons pas dès maintenant. 

Musulmanes voilées, chrétiennes violées,

Deux lectures proposées 

Par le Coran ! 

Claude Trouvé 
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon