jeudi 15 septembre 2016

Derrière le djihadisme, l’islam politique des Frères Musulmans (3ème partie)



Si les problèmes économiques, générateurs de chômage, reprennent la une des médias avec des manifestations de plus en plus violentes qui vont s’enchaîner pour faire pression sur les candidats à la présidentielle, les agressions se multiplient partout en Europe mais sont totalement niées par l’oligarchie politique et journalistique. Il est bien plus payant pour le gouvernement d’arrêter des mineurs dont le cerveau surtout est menacé par un endoctrinement que nous ne pouvons plus éviter et même auquel nous donnons des moyens de se propager. C’est ainsi que les centres culturels des mosquées sont souvent l’objet de subventions attribuées par des organismes d’État ou de collectivités territoriales. Les agressions se multiplient en Grèce, en Suisse, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en France bien-sûr. En Allemagne les migrants ont commis plus de 200.000 actes criminels en 2015. Le flux migratoire déversé principalement à partir de la Libye et de la Turquie est directement la conséquence de nos interventions en Libye, en Irak, en Syrie, et de la politique turque de double-jeu. Ce dernier pays tient le robinet migratoire qui lui permet de tenir la dragée haute à l’UE et principalement à Angela Merkel.

Dans ce flux migratoire se mêlent des réfugiés fuyant des zones de combat, des djihadistes et beaucoup de migrants économiques. Le fait que l’Allemagne fait savoir que des migrants repartent en voyage vers leur pays d’origine après avoir touché les allocations d’accueil est révélateur. Tous participent directement ou indirectement au chaos qui s’installe pour longtemps en Europe. Ceci fait partie de l’action des pays du Golfe qui alimentent le djihadisme tout en se disant nos « alliés » dans la lutte contre celui-ci. J’ai évoqué dans le précédent article l’action d’aide menée par le Qatar pour le djihadisme à laquelle il faut ajouter son action médiatique mondiale grâce à Al-Jazira (en fait le "groupe Al-Jazira", qui possède plusieurs chaînes complémentaires), véritable fleuron médiatique du soft power qatari, il est le média arabe international pro-islamiste le plus moderne, le plus efficace et le plus subversif au sens où il a soutenu depuis des années les ambitions politiques des Frères musulmans dans la plupart des pays arabes, exceptés bien sûr au Qatar lui-même. Le Centre pour la Prédication et la Fatwa, est devenu mondialement célèbre depuis le Qatar grâce à son émission de télévision, La charia et la vie, diffusée sur Al-Jazira et qui a fait de Yousef al-Qaradhaoui une vedette planétaire.

Mais le plus important pour l’avenir de l’Europe c’est que derrière le djihadisme il y a l’Islam politique des Frères musulmans. Le Koweït est, avec le Qatar et la Turquie d'Erdogan, l'un des plus importants soutiens et financiers des Frères Musulmans en Occident et dans le monde. Outre la grande mosquée d'Amsterdam (Mosquée Bleue de la banlieue de Sloterdjik, financée par le Koweït, via l'Europe Trust Nederland), on sait que le gouvernement koweïtien paie les salaires de l'imam de la mosquée de rite sunnite-orthodoxe malékite d'Amsterdam qu'il contrôle, à travers l'organisation paneuropéenne des Frères musulmans nommée l'Europe Trust, dont le Koweït est l'un des principaux financiers. L'Europe Trust, basé en Grande Bretagne et grand allié du Koweït est financé largement par ce dernier. Il est lié au Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche  dirigé par Yousef al-Qaradhaoui (président de l'Union Internationale des Savants Musulmans, membre du Conseil Européen pour la Recherche et la Fatwa). 

D'après des télégrammes publiés par Wikileaks concernant le financement du terrorisme et diffusés par le New York Times, le Koweït serait "le seul pays du Golfe où le financement du terrorisme n'a jamais pu être criminalisé, un point-clé du transit". Le rapport précité du Département d'État publié en 2013 dépeint le Koweït comme "l'épicentre du financement des groupes terroristes en Syrie". Pour arriver à leurs fins puis faire des transactions, les islamistes terroristes de nombreux pays ont bénéficié des larges capacités de recyclage des systèmes financiers du pays, souvent via des banques peu regardantes et "d'ONG d'Allah" et princes ou riches hommes d'affaires privés. On sait aujourd'hui que pratiquement tous les groupes salafistes-djihadistes, de l'EI à Al-Nosra en passant par les djihadistes maliens anti-Français, AQMI ou Boko Haram sans oublier les Shabbabs somaliens, ont bénéficié de « dons privés » en provenance des pays du Golfe et en particulier du Koweït, pays de "transit" favori de la finance terroriste.

Une lutte interne aux pays du Golfe oppose l’Arabie Saoudite au Qatar et au Koweit, elle est basée sur l’aide apportée par ces derniers aux Frères musulmans. D’ailleurs Yousef al-Qaradhaoui a été condamné à mort par contumace en Égypte et un mandat d’arrêt international a été lancé par ce pays. Au-delà des luttes internes, c’est l’aide officieuse de ces trois pays au djihadisme de l’EI et d’Al-Qaïda, contrôlant de fait l’ensemble des groupes dits « modérés », qui unit ces trois pays contre l’Occident des infidèles. Ce dernier joue une partie masquée où il utilise l’islamisme comme un levier pour réorganiser la carte du Moyen-Orient à son profit en le morcelant et en cherchant à construire un grand Israël, cet ancrage du NOM des banquiers américano-juifs. Le tout fait partie d’une stratégie d’hégémonie de captation des ressources du sous-sol et de paralysie puis de désorganisation de la Russie, comme ce fut le cas pour l’URSS. La France fait semblant de lutter contre le djihadisme mais tire parti de marchés essentiellement militaires avec les pays du Golfe. Elle joue sans vergogne le jeu américain en essayant de montrer que notre pays est le meilleur allié des États-Unis. 

La Russie, la Chine et bientôt les BRICS montrent à la coalition occidentale et aux pays du Golfe que leur entreprise trouve une entrave sérieuse à leur projet. De leur côté les pays du Golfe jouissent des yeux fermés de l’Occident pour pousser les djihadistes dans une politique de conquête et de terreur. En fait l’intérêt des pays du Golfe et des États-Unis se rejoignent. La destruction d’un régime fort et non aligné, est profitable aux États-Unis car elle enlèverait à la Russie une nation amie et le port militaire de Tartous. Par ailleurs la déstabilisation des pays européens par un flux migratoire dont l’ampleur rend impossible l’assimilation sert l’objectif d’asservissement de l’Europe pour des objectifs économiques et militaires. D’un autre côté la destruction, de la démocratie syrienne la plus avancée et de la collusion de la Syrie avec l’Iran chiite, est un objectif dans la rivalité sunnite-chiite. Mais l’Islamisme, fort de ses pétrodollars est reparti à la conquête de l’Europe avec d’une part le « Soft Power » qui achète les armements, les patrimoines et les consciences occidentales et d’autre part le djihadisme bras armé d’anéantissement de la Syrie et de l’Irak, et porteur de terreur et de chaos en Europe par le terrorisme et l’immigration massive.

Mais il n’y a pas de victoire assurée sans une action politique destinée à la prise en mains des pays déstabilisés par l’envahissement d’une civilisation de remplacement. Les cerveaux d’une politique de conquête pas-à-pas et d’assurance d’asservir à la charia de l’Europe sont chez les Frères musulmans. C’est eux qui en fin de compte tirent les ficelles et qui usent du Hard et du Soft Power, de l’immigration et de la fécondité des femmes. La collusion de l’Islamisme et de l’hégémonie américaine ne tient que par la force militaire des occidentaux et l’acceptation du peuple américain de cautionner une politique de guerres incessantes depuis deux siècles et d’ingérence permanente dans tous les pays du monde. Dès que l’aigle américain montrera des signes de faiblesse, la collusion se dissoudra mais l’Europe, disparate, nain politique et militaire, de plus en plus islamisée tombera dans les bras des Frères musulmans. 

Immigration, fécondité, terreur, conquête économique

Ne sont que quatre volets d’une politique concertée, 

 Celle des Frères musulmans pour la conquête

De L’Europe par son islamisation pas-à-pas ! 

Claude Trouvé
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon