vendredi 26 août 2016

Notre histoire revue selon l’Islam !



Dans un article précédent j’ai signalé que nous étions en guerre contre l’Islam, lequel mène un double combat par le peuplement et par la terreur. Vous devez noter que je parle de l’Islam et non des musulmans. Vous me direz que l’un ne va pas sans l’autre. Pourtant il y a une énorme différence, celle entre les élites et le peuple musulman qui se répand sur le monde entier. C’est la même différence dans notre pays dans une démocratie où les politiques qui sont censés nous représenter, ont leurs propres objectifs et se préoccupent moins des nôtres et d’autant moins qu’ils montent dans la hiérarchie politique. Au sommet ce sont d’ailleurs des marionnettes que les puissances de l’argent manipulent. Le musulman, disons de base, celui à qui on a inculqué depuis l’enfance, les préceptes et règles de vie de l’Islam, ne voit pas vers quel destin les théologiens, les imams et les califats ou prétendus tels veulent les emmener. Il voit que le Coran leur donne de l’espoir après la mort et des conduites de vie qui se veulent irréprochables. La place de la femme est clairement définie et admise une fois pour toutes.

Peu d’entre eux sortiront de l’emprise familiale pour s’occidentaliser, donc s’assimiler car c’est un renoncement courageux qui fait entrer dans les renégats. Au mieux le musulman peut se donner certaines libertés par rapport à l’application des préceptes originels du Coran, même au-delà du sunnisme ou du chiisme. Un musulman qui s’éloigne de l’Islam est un musulman tiraillé et il est bon que nous en prenions conscience pour aider à l’assimilation. Il y a deux cas, ou bien l’individu ne se pose pas de questions sur l’Islam par manque de réflexion, ou bien il s’en pose au milieu d’une civilisation dont les modes de vie sont différents. Dans le premier cas, si la vie qui lui est promise lui semble insupportable par rapport à ce qu’il voit chez les occidentaux, il peut sortir de la conduite normale d’un citoyen, entrer dans la délinquance et devenir aisément récupérable pour le djihad. Dans le cas contraire, il est candidat à l'intégration voire à l'assimilation. Dans le deuxième cas son choix sera beaucoup tourné vers l’action. Soit il luttera pour s’assimiler à notre civilisation et notre laïcité, soit il entrera dans la révolte qui peut le conduire jusqu’au djihad. 

On voit que le musulman djihadiste provient soit d’un milieu qui se considère comme défavorisé soit au contraire d’un milieu très éduqué qui fait le choix réfléchi de l’Islam combattant. Il est donc important de comprendre sur quoi s’appuie ces musulmans éduqués pour faire leur choix. Il est clair que ce choix réfléchi s’appuie sur les bases d’une civilisation théocratique dont les préceptes sont pour lui préférables aux modes de vie de la civilisation occidentale. Dans un précédent article j’ai montré que la frontière entre l’Islam dit de paix auquel se réfère le Conseil Français du Culte Musulman, le Dar al-Islam, n’existe pas avec l’Islam de guerre, le Dar al-Harb. Les deux domaines sont des domaines de conquête du monde pour l’Islam qui agissent conjointement. La meilleure preuve est que la revue du djihadisme s’intitule Dar al-Islam. En effet quand la guerre sera gagnée, le Dar al-Harb disparaîtra. Le but est le Dar al-Islam. Je vous propose un extrait de cette revue « terroriste » qui illustre le fondement sur lequel s’appuie l’Islam pour convaincre de son bon droit… Tout n’est pas faux mais on perçoit combien notre démocratie est désarmée contre cette lutte de l’Islam.

L‘HISTOIRE DE L‘INIMITIÉ DE LA FRANCE ENVERS L‘ISLÂM
« {Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu’à, s’ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront mécréants, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu: ils y demeureront éternellement.} [S. 2 v. 217]. Si le musulman veut bien comprendre cette inimitié il doit comprendre l’histoire de ce pays et de ce peuple. On y remarque deux étapes majeures. La première est le fruit d’une royauté corrompue secondée par un clergé pervers et menteur qui tenait le pays d’une main de fer. Pendant cette période, que les historiens nomment l’ancien régime, la France a combattu l’Islâm à travers les croisades. Elle n’en fut pas une simple partisane mais elle en fut l’instigatrice. La première croisade (1096-1099) (guerre) contre l’Islâm a été provoquée par la propagande d’un pape français Urbain II qui est rentré en France pour appeler le clergé et la noblesse à combattre l’Islâm. 

Après la révolution de 1789 fomentée dans les loges maçonniques, la France s’est trouvée une autre religion tout aussi mensongère et idolâtre que le catholicisme romain : la démocratie et la laïcité. Les élites françaises toujours aussi corrompues et immorales ont continué à combattre l’Islâm au nom, cette fois, du progrès et de la raison lors des guerres coloniales pendant lesquelles la France a envahi et occupé le Maghreb, l’Egypte et, lors de la campagne de Napoléon, une partie du Châm. Des massacres coloniaux ont été commis pendant cette période. Une guerre ouverte contre les lois islamiques a été menée.

A cause de l’emprise de la juiverie usuraire sur la France après la seconde guerre mondiale la France a apporté un soutien sans faille au Sionisme dont le but était d’arracher la terre bénie du Châm, la terre des Prophètes aux vrais croyants pour la donner aux juifs blasphémateurs assassins des Prophètes qu’Allâh a décrit :  {Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l’engagement, leur mécréance aux révélations d’Allâh, leur meurtre injustifié des prophètes.}[S. 4 v. 155]. Manuel Valls déclare que les Juifs de France sont l’avant-garde de la République, ils doivent donc mourir en premier dans la guerre qui oppose l’Islâm et le Califat à la France. Cela a été bien compris par les frères Mouhammad Merah et Amedy Coulibaly (qu’Allâh leur fasse miséricorde). Les lois sur l’interdiction du Hidjâb, les lois anti-terroristes qui permettent l’emprisonnement de tout musulman sans aucune preuve sérieuse, sont autant de gifles au visage de tout musulman qui croit encore qu’il est possible de cohabiter avec les mécréants ou pire de vivre l’Islâm sous l’autorité des mécréants alors qu’Allâh dit : 

{Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.} [S. 8 v. 73].Le Messager d’Allâh (sur lui la paix et la bénédiction) a dit: « je me désavoue de tout musulman qui vit au milieu des Mouchrikîns. » [Rapporté par Aboû Dâwoûd n°2645]. Nul ne peut donc ignorer que la France est habitée par une haine sourde et irrationnelle contre l’Islâm et les musulmans qui l’a poussée à se mettre à la tête de la coalition contre le Califat. Ce pays faible, en pleine crise économique et morale dont le peuple est abruti par les divertissements, où la presse people est plus lue que la presse politique, déclare la guerre à un Etat où chaque habitant est un combattant en puissance ayant suivi un entrainement militaire et faisant la guerre pour sa foi, espérant le paradis éternel s’il est tué. Quelques jours seulement après les attentats bénis du frère Aboû Basîr (qu’Allâh l’accepte parmi les martyrs) le parlement français a voté à l’unanimité la prolongation des frappes contre le Califat s’exposant donc à d’autres attentats sur le sol national. {La haine certes s’est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme.} [S. 3 v. 118].

[…] Ce torchon maudit qu’est Charlie Hebdo s’est moqué plus d’une fois du Messie Jésus et de sa mère, Marie, qu’ont fait les chrétiens qui prétendent aimer le Messie et sa mère jusqu’à les adorer en dehors d’Allâh ? Rien ! Les juifs dans leur Talmud les insultent de la pire manière. Comment les chrétiens, en France et ailleurs peuvent accepter d’être gouvernés par cette bande de vipères, nous appelons les chrétiens à ne plus accepter la domination juive et à accepter la seule religion qui défend les choses sacrées, la religion de tous les prophètes, la seule religion de vérité : l’Islâm. » 

La conclusion s’impose d’elle-même lorsque nous allons continuer les croisades sur les terres de l’Oumma : ATTAQUER CEUX QUI INSULTENT LE PROPHÈTE

« Louange à Allâh qui a légiféré du haut des sept cieux le Djihâd contre Ses ennemis ceux qui insultent Sa religion et Son Prophète : {Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors les chefs de la mécréance - car, ils ne tiennent aucun serment peut-être cesseront ils ?} [S. 9 v. 12]. » 

Pris dans une civilisation en déliquescence,

Une démocratie et une laïcité en berne 

Rejetant le secours de la spiritualité,

Nous ne faisons que d’ajouter 

Toutes les raisons de nous…

Faire tuer… par leur foi ! 

Claude Trouvé
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon