vendredi 11 septembre 2015

Droit d’asile oui, mais pour ceux qui y ont droit !


L’arrivée des réfugiés musulmans syriens et irakiens, sunnites pour la plupart, car c’est bien de cela qu’il s’agit, et cela sous l’injonction de Mme Merkel et de son suppôt européen Juncker, arrivée soutenue par une médiatisation larmoyante et un Etat aux ordres, devient une véritable escroquerie humanitaire. Réfléchissons un instant après le sursaut humanitaire sous le choc de l’image de l’enfant mort de Bodrum.

Ces « réfugiés » viennent de Turquie, pays puissant et qui se dit en démocratie. Ils y étaient accueillis, logés, nourris, dans un pays de même confession. La Turquie est donc un pays d’accueil qui n’a pas fermé ses frontières bien au contraire. A-t-on eu la moindre demande de ce pays pour envisager une coopération sur la gestion de ce flux migratoire ? NON. La Turquie est capable de gérer l’exode vers l’Europe, elle ne le fait visiblement pas et laisse partir ces réfugiés en toute clandestinité quand ce n’est pas en les aidant à partir. Quelle action de la France, de l’Allemagne, de l’UE est-elle en cours pour intégrer la Turquie, pays candidat à l’UE, dans la gestion de ce flux ? Aucune.

Nous sommes donc complices, par inaction, de cette arrivée massive. Ce faisant, l’ouverture des portes de l’UE et l’assurance d’un accueil donnent un coup d’accélérateur au lamentable marché humain des passeurs qui vont pouvoir augmenter leurs tarifs. Par ailleurs nous ouvrons aussi la porte à des djihadistes en leur fournissant une carte de séjour pour dix ans, le logement et la CMU. Pour ceux qui ne connaissent pas encore notre langue, des cours de français leur seront donnés pour qu’ils se trouvent comme des poissons dans l’eau dans notre pays. L’État devient volontairement irresponsable devant le peuple français. Heureusement que d’autres peuples européens, autrichiens, hongrois, danois, ont le courage de dénoncer cette arrivée d’une civilisation différente que l’on pousse vers l’Europe alors qu’une majeure partie d’entre eux peuvent être redonnés aux gouvernements légaux syriens et irakiens quand ils fuient Daesh. 

Les États du golfe, Arabie Saoudite en tête, sont d’une impudence qui devrait nous faire nous révolter quand cette dernière refuse d’accueillir des migrants mais propose à l’Allemagne de construire 200 mosquées, histoire de bien incruster des sunnites dans ce pays. Quelle impudence aussi de notre Premier Ministre qui nous dit de ne pas faire de tri dans ceux que l’on nous impose en France. Quels sont les humains vraiment menacés et qui ont réellement droit à être accueillis ? Les chrétiens, les Yézidis, les agnostiques et les athées. Ce sont ceux-là que l’intégrisme musulman demande de supprimer s’ils n’adhèrent pas au Coran. Nous devrions affirmer que c’est ceux-là que nous essaierons d’aider à fuir et à accueillir chez nous.

Je vais même aller plus loin en dirigeant nos yeux vers le Donbass, cette région de l’Ukraine qui résiste pour garder sa langue, dans un pays que l’UE a décidé d’intégrer. Un million et demi de réfugiés en sont partis, laissant ceux qui restent pour combattre. Ce sont des chrétiens orthodoxes, notre civilisation. Quelle action menons-nous pour leur porter secours, pour faire que les bombes ne tombent plus sur ceux qui persistent à rester sur place ? Aucune. Ces ukrainiens pourraient rejoindre leur pays dès que la paix y sera revenue. Encore faut-il que l’on cesse d’aider Porochenko à s’armer pour réduire au silence ceux qui demandent à parler russe, et pour reconquérir la Crimée qui a choisi démocratiquement de retourner vers la Russie, sa patrie historique. 

Cette affaire de migrants dont certains peuvent être des réfugiés est scandaleuse et une véritable arnaque du peuple français. Non seulement nous sommes victimes d’une immigration de peuplement mais nous ouvrons nos portes à une civilisation qui rêve de conquérir l’Europe. Non seulement nous nourrissons des résidents qui attendent le moment de nous tuer dans des attentats les plus sanglants possible, mais nous leur donnons l’occasion de rentrer et de s’installer en toute légalité. Non seulement nous devons accueillir à nos frais des musulmans qui pourraient être accueillis dans leur pays d’origine et dans des pays frères, mais nous n’avons pas le droit d’émettre notre désir de souhaiter venir en aide à ceux qui sont d’une civilisation commune et qui sont eux en danger de mort. Non seulement nous légalisons une entrée clandestine mais nous aidons finalement ceux qui pratiquent honteusement le trafic humain. Ils n’y a pas dans les yeux de ceux qui arrivent, l’horreur de la persécution. Il n’y a que majoritairement des hommes, bien mis, apparemment en pleine santé, voire corpulents, de bon niveau, qui expriment leur désir de trouver un emploi et de faire venir leur famille. Le regroupement familial fera son œuvre et pour le prix d’un nous en aurons six. Ce ne sont pas des critères donnant le droit d’asile mais seulement le droit de demander un permis de séjour pour travailler comme des milliers d’autres… comme de simples sans-papiers clandestins recensés. 

Honte à la France qui mène des guerres néo-coloniales 

Honte à la France qui ne défend plus sa civilisation

Honte à la France qui préfère l’étranger cossu 

A ses pauvres et à ses mal logés !

Vive le socialisme ! 

Claude Trouvé
Coordonnateur MPF du Languedoc-Roussillon